27 décembre, 2007

Angola : « Le président malade coûte cher au pays »

Classé dans : Société — cabinda @ 15:08

Angola : « Le Président malade coûte cher au pays«  , c’est ce qu’indique la VOA (Voix de l’Amérique) dans une récente revue de presse datée de mai 2006.

Angola : Des questionnements sur les derniers voyages du Président José Eduardo dos Santos et sur son état de santé font également la Une de quelques journaux privés angolais. « Ce président coûte très cher au pays » constate Agora qui explique que pour ses deux derniers voyages à Dubai et au Brésil le Président de la République a dilapidé plus d’un million de dollars.

De plus, le Boeing utilisé, un 747 de la TAAG, n’a rien de comparable avec le Pélican 707 présidentiel . Les petits enfants du couple présidentiel ne peuvent-ils pas voir le jour à Luanda ? s’interroge notre confrère qui annonce que Tchizé dos Santos, la deuxième fille du président, devrait accoucher à Londres dans trois mois. En tout cas, la fille du président n’entend en aucun cas prendre le risque d’accoucher dans la capitale angolaise où le choléra fait des ravages, observe-t-on.
 
« Cent mille dollars volés au MPLA à Benguela ». « Première enchère de bijoux à la foire des mines ». « Des journalistes violent les normes de la profession » ou encore « Qui contrôle les comptes du président de la cour des comptes ? » : autant d’autres titres qui ont retenu l’attention de nos confrères de la presse indépendante angolaise.

L’hebdomadaire Angolense, pour sa part, titre déjà sur l’après Dos Santos :  » Quel sera le day after du MPLA sans José Eduardo dos.santos ? » s’interroge-t-il. Combattre le fossé entre riches et pauvres n’est-ce pas une vieille cantilène pour les incautos ? Il ne s’agit pas de rhétorique, c’est un objectif du gouvernement, dit est Aguinaldo Jaime dans une entrevue à Angolense.

Folha 8 écrit : « le Président de la République, très malade, est l’otage de Kopelipa ». « Le général Helder Vieira Dias « Kopelipa » a mis à la rue Miala qui exerçait un contre poids fac à son pouvoir, d’où cette rivalité ». Pour finir, le général Kope a pris le dessus et se retrouve maintenant seul aux commandes. La vie et la sécurité du Président de la République sont désormais entre les mains de Kopelipa. Et qui contrôle Kopelipa ? Le MPLA ? Pas sûr (…), d’autant plus que Kopelipa ne fait même pas partie de la coupole du MPLA.

Dans Cruzeiro do sul, on peut lire « la FIFA inflige un carton rouge au racisme ». Dorénavant, l’équipe qui aura une quelconque manifestation raciale sera pénalisée. C’est là une des innovations en prévision du mondial d’Allemagne 2006.

Quelques organisations non gouvernementales estiment que la campagne d’éducation civique aurait déjà dû commencer et que son retard est de nature à dicter une faible affluence devant les urnes lors des prochaines élections, vu que la population ne s’est pas encore remise des tristes événements qui ont émaillé les élections de 1992.

Avec l’autorisation du ministère de la santé MINSA, des cadavres étrangers sont incinérés par la société privée Recolex spécialisée dans la collecte et traitement de déchets hospitaliers. Des corps des Chinois, Coréens et des sud africains y sont déjà passés dans les fours cet l’incinérateur localisé à Mulenvos. Selon Angolense, la société Recolex est autorisée par le MINSA et le haut commandement de la Police à incinérer des cadavres.

Notre confrère Capital rapporte, dans ses colonnes, « la découverte par le ministre de la défense d’intriguistes de l’UNITA dans les rangs des FAA », une information que Kundy Paihama dément formellement. En couverture, le journal attire l’attention du lecteur sur un reportage sur le Ku Duro intitulé  » L’assaut de la génération de la K.D » . Un reportage dans lequel sont abordés les bons et les mauvais côtés de ces jeunes musiciens dont « beaucoup sont impliqués dans des actions criminelles …..auxquelles ils sont souvent incités par les messages contenus dans certaines chansons ». D’autres, en revanche, se battent avec persévérance pour changer leur style de vie et payent leurs propres études. La Le sujet est complété par l’ analyse d’un sociologue.

Le « gouvernement dit que l’économie est en train de s’améliorer », mais « les agents du service public sont plus de plus en plus pauvres » s’indigne la centrale syndicale UNTA.

« Le choléra a déjà fait plus d’un demi million de victimes. Et les vaccins , M. ministre ? « . Les allégations selon lesquelles les vaccins contre le choléra ne seraient efficaces qu’à trente et cinq pour cent n’est pas l’unique et seule raison pour laquelle le gouvernement ne les importe pas, écrit « O independente » qui fait sa Une avec cette affirmation du Ministre de la Santé, Sebastião Veloso : « le choléra ne va pas s’étendre sur tout le pays ». | AEM

Laisser un commentaire

Construire avec vous le du ... |
Bien Vivre ensemble l'aveni... |
COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Energie Nouvelle pour Heill...
| Michel TAMAYA 2008 Le BLOG
| servir connaux