26 décembre, 2007

Messages

Classé dans : — cabinda @ 16:27

Date: Mon, 24 Dec 2007 10:07:44 +0000
From: klumingo@yahoo.fr

Chers compatriotes, une alerte à l’autonomie fait actuellement mouche dans le camp des partisans de M. Nzita Tiago. Ces derniers jours, le site de Mingas pollue l’opinion cabindaise par une soit-disant autonomie qui flotte dans le ciel du Cabinda. Mais que se passe t-il dans le flec-état ?
Ce petit parti politique s’est associé avec le flec-état d’antonio Lopès ( le premier ministre de Lopès est bel et bien le collaborateur le plus proche de notre escroc national en soutane, Kitembo). Des démentis coup sur coup sur des prétendus rumeurs qui circuleraient, (voir dans le site de mingas), sans nous dire d’où sortent ces rumeurs, qui les véhiculent et à quelles fins ?

Il reste à savoir si ce n’est pas une opération d’information politique, lancée par le cabinet du président du flec-état lui-même destinée à préparer l’opinion du peuple du cabinda sur une éventuelle acceptation de monsieur nzita tiago de l’autonomie, on ne sait pas trop. Mais ce qui est sûr, c’est que dans la déclaration de ce que ces gens là appelent pompeusement le cabinet du président , par un certain Franque osvald buela, on ne sait pas si c’est le même haïtien déjà connu par le même nom, le flec-état nous dit ceci:

Le FLEC appelle le peuple tout entier à observer une vigilance accrue sur les manœuvres politiciennes du MPLA et de ne pas se laisser distraire par l’occupant, et assure par ailleurs à l’opinion publique nationale et internationale que le statut final du peuple Cabindais (autonomie ou indépendance) ne sera discuté sans exclusion aucune, qu’autour d’une table ronde avec les institutions internationales, ONU, UE, UA, par des négociations crédibles et ne sera pas du ressort des associations ou de quelques couches de la société civile Cabindaise de négocier une quelconque solution avec les Angolais car les stigmates du Mémorandum d’entente sont encore présent et continuent de faire des violences au sein du peuple.

Ce qui est interessant de noter dans cette déclaration, c’est que le flec-état est prêt à accepter une autonomie qui serait discutée sous l’égide de la communauté internationale. Une telle déclaration venant de ce cabinet de monsieur nzita ne peut que surprendre le peuple cabindais et les observateurs car depuis toujours ces gens là ont toujours fait croire à l’opinion cabindaise que l’autonomie était exclusivement reservée pour les traitres cabindais, et que eux les vrais et légitimes et crédibles cabindais, ils étaient pour l’indépendance. Ils osnt toujours dit qu’ils négocieraient jamais une quelconque autonomie, même si il y a des garanties interantionale, ou ils obtiennent l’indépendance ou rien.
Mais que diable, que ces  gens  du flec-état prennent leur courage politique d’être clairs sur  leurs positions. Ils ne peuvent pas en même temps dire qu’ils peuvent accepter une autonomie et de l’autre côté torpiller et dénigrer ceux qui se battent pour qu’une meilleure solution soit trouvée au Cabinda.

J’ai toujours pensé que ces gens là sont une bande d’opportunistes qui pensent qu’une autonomie, quand elle est discutée par eux et leur président nzita, c’est ça la vérité mais quand cette même autonomie qui les fait courir est discutée par d’autres cabindais, là ils disent que c’est des traitres. Cette façon de faire n’est autre que du mépris envers le peuple cabindais.

Mais qu’ils se rassurent ils ne mentiront pas le temps.

L’heure de vérité approche, le flec-état qui a trop joué avec le feu doit maintenant assumer ces positions. Les batila, les martinho et autres girouettes du flec-état devront en prendre dans le baba.Quant aux cabindais sérieux et visionnaires, qui  se battent jour et nuit avec réalisme et pragmatisme pour trouver des voies et moyens de décrocher une solution viable qui respecte la dignité du peuple cabindais, je leur demande de continuer sans relâche.

A bon entendeur salut

K Lumingo

Une réponse à “Messages”

  1. Joaquine Ferreira dit :

    Mesdame et Messieurs,J
    Je n’ai pas la conviction de ce que je suis entrain de faire ,mais qui ne tente rien n’a rien.
    Je suis à la recherche d’une branche de ma famille au Cabinda.Nous ne nous sommes jamais vu.Je ne parle pas portugais et je vis en France.
    Mon grand père Firmino Ferreira est arrivé en Angola vers les années vingt(1920). Il a eu quatre enfants: Mon(feu) père filip ferreira et ses deux frères et une soeur Maria Estrelle josephine.Sont-ils encore en vie? Il n’ya pas beaucoup de chance. Il y a 15 ans,elle avait une B.P. n°309 Cabinda.
    Mon pére est parti de Cabinda vers les années quarante (1940). Il n’est jamais rentré au pays jusqu’à sa mort.J’aimerai un jour connaître mes cousins ou cousines ou leur déscendance. Merci à tout ceux qui feront circuler ce message et traduit en portugais. Que Dieu vous bénisse.

Laisser un commentaire

Construire avec vous le du ... |
Bien Vivre ensemble l'aveni... |
COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Energie Nouvelle pour Heill...
| Michel TAMAYA 2008 Le BLOG
| servir connaux